Pichet d'un pastis qui n'existe plus depuis bien longtemps
Le pastis Gras 1962
Le pichet est à l'état neuf
D'un superbe bleu ciel
Dimensions
Longueur 20 cm
Hauteur 16 cm

 

Histoire ci-dessous

    •  

Dans les années 1870, la famille Raspail construit une usine pour commercialiser des recherches pharmaceutiques et produire des liqueurs aux vertus digestives.

Homme politique très actif mais également médecin populaire, François Vincent Raspail dispensait des soins gratuits et militait pour l’égalité sociale. Il travaillait sur ses liqueurs dites « hygièniques » depuis 1840, produites rue du Temple à Paris, dans un premier temps puis à Arcueil. La renommée de la liqueur hygiénique de dessert qui y est mise au point est à l’époque considérable.

La famille Raspail

La maison de François Vincent Raspail, classée également aux monuments historiques, juxtaposant l’usine est construite à partir de 1856 par son fils Emile Raspail qui est conseiller municipal d’Arcueil à partir de 1870. Il en devient le maire de 1878.  Son mandat est marqué par de nombreuses réalisations scolaires et sociales et la construction du nouvel hôtel de ville.L’usine y est construite à cette époque.

Les ouvriers de l’usine logeaient à proximité dans le quartier Laplace / Vache Noire et l’usine se partageait en deux parcelles, l’une de chaque côté de la rue (actuellement Avenue Laplace et Avenue Lénine).

Les établissement Bols

Au décès d’Emile Raspail en 1887, ses frères Benjamin et Xavier, puis son petit-fils, Julien, ont repris l’affaire pour un temps. À partir de 1930, ce sont les établissements hollandais Erven Lucas Bols, qui occupent les locaux et reprennent la production. La maison Bols est fondée en 1575 par la famille Bols aux Pays – Bas et constitue la plus vieille marque d’alcool au monde. Dans la petite distillerie des faubourgs d’Amsterdam, la famille Bols commence par fabriquer des liqueurs. Trois parfums sont alors disponibles : le cumin, la cardamome et l’orange. Mais le petit-fils des fondateurs voit plus grand. Lucas Bols, actionnaire de la compagnie des Indes orientales, importe de nouvelles épices. Trois cents nouvelles recettes de liqueur et de genièvre sont ainsi commercialisées dans le monde entier dès le début du XVIIIème siècle. La « liqueur Raspail » vient agrandir leur palmarès.

L'arrivée des frères Gras

La fabrique s’est ensuite transformée en distillerie. produisant de l’anisette sous la direction des Frères Gras (Societé Métropolitaine Gras Frères) à partir de 1962. Depuis 1872, c’est à Alger que les frères GRAS commercialisaient l’anisette élaborée dans leur famille depuis des générations selon une recette unique à base d’anis étoilé (badiane), dépourvue de tout colorant ou additif. Très vite elle connut les faveurs des deux côtés de la méditerranée et suite à l’indépendance de l’Algérie la société est transférée en métropole. Historique et authentique l’Anisette des Frères Gras, Floranis (appelée également l’Anis Gras), garde encore aujourd’hui sa bouteille originale avec une étiquette blanche et bleu turquoise arborant ses nombreuses médailles.

La façade garde la marque peinte de la boisson Anis Gras en blanc. Ils occupent les lieux jusqu’aux années 1990.

Pichet Anis Gras

0,00 €Price
    • Grey Pinterest Icon
    • Grey Instagram Icon
    Le Grenier de Carole - 84220 - Gordes - France